Vous êtes ici : Accueil › Recherche
› RECHERCHER
Titre
Auteur
Mot-clé
Année avant
Année après
Plus d'options

› AFFINER

› RESULTATS DE LA RECHERCHE  
464 résultats › Tri  › Par 
collection_x
Source : MISHA

Un jeune homme se rapproche de la bête attrapée avec une perche-lasso (uurga) afin de fixer une bride autour du cou de l'animal. Avril 1997. Övörhangaj, Harhorin.

Gaëlle LACAZE (1997)

Le lait des bovidés mongols est riche en produits gras mais, que ce soit les différentes races de vaches ou le yack, la quantité de lait récupéré lors de chaque traite est assez faible. La traite du bovin est une activité féminine. Parfois, l’homme peut aider les femmes en apportant ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

Des enfants jouent dans la cour de l’école primaire du village. Ils font une partie de base-ball. Janvier 1999. Hövsgöl, Bajanzürh.

Gaëlle LACAZE (1999)

En pratique, la course est la technique de déplacement préférée des enfants. Leur jeu favori est d’ailleurs rapidement l'équitation à laquelle ils sont initiés après la première coupe de cheveux. La sortie de la petite enfance est d’ailleurs sanctionnée par leur participation aux ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

Deux jeunes chameliers se promènent sur les pâturages. Juin 1994. Dundgov’, Mandalgov'.

Gaëlle LACAZE (1994)

Le chameau est la monture de prédilection dans les régions méridionales de Mongolie, dans le désert de Gobi où l’herbe manque pour élever des chevaux. Ses faibles besoins en eau, sa résistance aux grandes chaleurs et au froid fait du chameau de Bactriane un bétail approprié à ce désert ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

Des entraîneurs de chevaux attendent les coursiers. Ils portent tous à la taille le bâton de sueur avec lequel ils essuieront leur courser à son arrivée. Juin 1998. Hentej, Bajan-Ovoo.

Gaëlle LACAZE (1998)

La tenue protocolaire consiste en un deel et un chapeau. Les jeunes gens adoptent plus facilement que leurs aînés une tenue décontractée. La nudité de l'épaule droite est largement admise l'été en ce qui les concerne. Ici, ces cavaliers sont "entre hommes" car peu de femmes assistent aux ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

Au cours d’un déplacement, un éleveur s’arrête pour contempler une scène. Il s'asseoit "en marche". Il porte un dèèl et sa tête est couverte d’un chapeau de feutre de type russe. Août 1998. Övörhangaj, Rivière Öngi.

Gaëlle LACAZE (1998)

L'assise "en marche", dévalorisée chez les Mongols, consiste à s'accroupir sans s'asseoir, les deux jambes fléchies et pliées. Elle est, comme son nom l'indique, un intermédiaire entre la marche et le siège, généralement adopté au cours d'un travail. La tenue débraillée de cet éleveur, ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

De jeunes garçons se déplacent en chariot. Le plus vieux monte le yack attelé, l’autre est assis à l’arrière. Juillet 1998. Övörhangaj, Harhorin.

Gaëlle LACAZE (1998)

Le bovin est peu utilisé en tant que monture, l’éleveur mongol préférant utiliser sa force pour l’attelage. Les jeunes adolescents, en revanche, testent leurs capacités viriles et leur aptitude à la monte sur les bovins. On peut donc souvent voir un bovin, une vache ou un yack, monté par ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

Un enfant contemple une scène de peignage du cachemire de chèvre. Il a la tête rasée car on a déjà organisé pour lui le rituel de la première coupe de cheveux. Mai 1997. Hentej, Bajan-Bulag.

Gaëlle LACAZE (1997)

Chez les populations mongoles, la fin du sevrage et l’entrée dans l’enfance, voire la célébration du premier anniversaire, étaient traditionnellement sanctionnées par la première coupe de cheveux, organisée quand l’enfant est censé maîtriser le langage. Chez les Darhad, elle est d’ ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

La chamelle est traite par le côté droit. Traditionnellement, c'est une activité masculine, mais aujourd'hui, les femmes la prennent seule en charge. Mars 1997. Gov’-altaj, Tögrög.

Gaëlle LACAZE (1997)

Dans le Gobi, où le chameau domine sur les autres museaux, le lait de chamelle, disponible toute l’année, sert à fabriquer des laitages, consommés frais ou séchés : une forme de yogourt, la "boisson de chamelle" (ingenij undaa, hormoog) parfois légèrement alcoolisée. La traite de la ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

La table cérémonielle du Nouvel an se compose du sacrum et d’autres parts du mouton entier, des laitages posés sur un plat commensal à plusieurs étages, et des thermos de thé. Janvier 1997. Hövsgöl, Bajanzürh.

Gaëlle LACAZE (1999)

Les cérémonies du Nouvel an consistent en rencontres et visites familiales. Lors de chaque visite, chacun doit boire du thé, manger des laitages, des raviolis chauds et de la viande coupée par lamelles à partir du plat commensal posé sur la table. Les salutations du Nouvel an consiste en un ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource

Source : MISHA

Des chameliers dans l'âge de vigueur se déplace en dos de chameau. Ils portent leur deel ouvert sur le devant et une casquette. Mars 1997. Gov’-Altaj, Tögrög.

Gaëlle LACAZE (1997)

Le troupeau de chameaux compte pour 1% du cheptel mongol. Le chameau de Bactriane, endémique dans les déserts froids d'Asie, vit surtout dans les régions méridionales de Mongolie. Le cheval y fournit la monture par excellence pour des déplacements rapides sur de petites distances. Le chameau ...

Voir plus d'informations | Voir la fiche de la ressource